Mâlik ibn Anas

Mālik ibn Anas ou Imam Malik (né vers 711, entre 708 et 716, mort en 795 ou 796) aussi connu par la dénomination Imam dar al Hijrah ou l'imam de Médine, est un théologien et juriste musulman, traditionaliste et fondateur d’une des quatre écoles juridiques de droit musulman sunnite, l'école malékite.

L'Imam Ash-Shâfi'î dit de l'Imam Mâlik et de son ouvrage: « L'ouvrage le plus authentique après le Livre de Dieu est le Muwatta de Malik »

Le Kitab al-Muwatta recense l'ijmâ' (consensus) médinois au niveau de la loi, du droit, du rite et de la pratique et entend servir de correctif pour ce qui n'était pas encore fixé par l'ijma et la Sunna. Dans la Muwatta il ne prend pas la peine de critiquer l'authenticité les traditions (ahadith) raportées, qui ne seront remises en questions que par des auteurs ultérieurs. De la même façon il omet de citer les chaînes de transmissions (isnâd).

Le Muwatta ne fut pas directement fixé en une version définitive, il en existe différentes recensions qui varient du fait que l'imam Malik n'a pas toujours exactement donné ses enseignements oraux de la même façon et parce qu'on accordait peu d'importance à une reproduction fidèle à l'époque et que l'on préférait laisser une certaine liberté aux variations.

L'imam Malik admet, et son école à sa suite, outre le Coran et la sunna, la « coutume » (urf ou Bil Ma'rouf) médinoise (point sur lequel il était en désaccord avec son ami Al-Layth ibn Sa’d), le consensus des "gens de Médine" (désignant les savants) et le principe de l’utilité générale (istislâh). Il considère que les exemples de législation coutumière en cours à Médine du temps de Mahomet sont des sources de droit musulman à codifier et systématiser.