Universalité de l'Islam - Eva de Vitray-Meyerovitch

 
 
Le rêve et ses interprétations en islam
 
Pierre Lory
Eva de Vitray-Meyerovitch (1909-1999) fut docteur en islamologie, chercheuse au CNRS dont elle dirigea le service des sciences humaines. Traductrice et écrivain, elle publia au total une quarantaine d’ouvrages, notamment L’Islam l'autre visage (Albin Michel, 1995), Jésus dans la Tradition soufie (co-écrit avec Faouzi Skali, Albin Michel, 2004) et La Prière en Islam (Albin Michel, 2003).
 

Universalité de l’Islam

par Eva de Vitray-Meyerovitch, éd. Albin Michel, Mai 2014, 240 p.


   Le nom d’Eva de Vitray-Meyerovitch (1909-1999) reste associé à celui de Jalâl al-Dîn Rûmî (1207-1273), tant cette spécialiste du soufisme a joué un rôle décisif dans l’introduction du grand mystique de langue persane dans le monde francophone. À ses traductions des mystiques persans qui ont fait sa renommée, s’ajoute le livre Universalité de l’Islam, où l’on découvre l’érudition et la profondeur de celle qui repose aujourd’hui non loin du tombeau de Rûmî.
   
   Grâce au livre Universalité de l’Islam, l’émouvant parcours spirituel de la traductrice du Mathnâwi nous est désormais plus connu : née dans une famille catholique aux origines aristocratiques, elle est élevée dans des instituts religieux marqués par un climat rigoureux. Portée par ses aspirations intérieures, elle mène tout d’abord des recherches universitaires consacrées à l’œuvre de Platon. L’idéalisme et le symbolisme de cette œuvre marquèrent profondément la pensée d’Eva de Vitray-Meyerovitch. Devenue directrice de recherche au CNRS au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, elle découvre les ouvrages du penseur indien Muhammad Iqbal (1877-1938) qui la plongent dans l’univers de l’Islam, de sa spiritualité et de sa poésie, à travers notamment les écrits de Rûmî. Âgée de quarante-cinq ans, elle entre en Islam, étudie le persan et entame une nouvelle carrière universitaire désormais consacrée à l’étude du soufisme et de sa poésie.
   La particularité, et l’intérêt, du livre Universalité de l’Islam est qu’il constitue une anthologie de textes rares et inaccessibles d’Eva de Vitray-Meyerovitch. Les amoureux de ses traductions des poètes persans ou de M. Iqbal découvrent ici une nouvelle facette de notre auteur : celle de la chercheuse, de l’érudite, qui conjugue une vaste connaissance de la pensée islamique à celle, non moins vaste, de la culture occidentale, en particulier historique et philosophique. Après une introduction biographique consacrée à l’auteur, le livre est organisé en 11 chapitres, constitués des articles de E. de Vitray-Meyerovitch, classés par ordre chronologique sur une période s’étalant de 1956 (premier article consacré à l’Islam) jusqu’à 1989. Chaque chapitre est précédé d’une introduction de Jean-Louis Girotto (le compilateur) qui contextualise avec pertinence les articles, dévoilant les conditions d’écriture – qu’elles soient intérieures ou extérieures – d’ E. de Vitray-Meyerovitch.
   Plusieurs articles sont bien entendus consacrés au soufisme et à ses expressions poétiques – ses sujets de prédilection : « L’enseignement de Rûmî » ; « La poétique arabe » ; « Le chemin des contes soufis » ; « La soif du pur amour ». Mais s’il est question d’« Universalité de l’Islam », c’est en grande partie grâce aux nombreux textes qui nous renseignent sur le caractère synthétique et récapitulatif de la Parole coranique. Les chapitres « La roue et le cercle en Orient » ; « Approche symbolique du Coran » ou « Sur les traces d’Adam et d’Abraham », portés par l’érudition orientale-occidentale de l’auteur, expriment son intuition d’une unité sous-jacente à toutes les traditions religieuses, unité fondée sur le principe d’une unique Réalité : lâ ilâha illa-Llâh. Dans cette perspective, l’Islam est la synthèse universelle des messages antérieurs réaffirmant ce qui a toujours été dit, et qui doit être rappelé car la nature humaine a tendance à oublier l’essence des messages du Ciel.   
   Richement introduit et annoté, ce livre a ainsi le double mérite d’enrichir notre connaissance sur des thèmes majeurs de la pensée islamique et de nous faire découvrir la figure spirituelle d’Eva de Vitray-Meyerovitch : celle d’une femme qui se consacra à la recherche, dans sa vie intérieure comme universitaire.
« Si la parole d’Eva de Vitray-Meyerovitch est aujourd’hui encore aussi précieuse pour tout chercheur de vérité, c’est qu’elle est nourrie par une adéquation rare – certains diraient presque ‘‘miraculeuse’’ – entre un parcours personnel d’une exigence exceptionnelle et une remarquable aptitude pédagogique à rendre simples et abordables les subtilités d’une dimension de l’être qui est si souvent ignorée ou raillée. Vie et œuvre se complètent et se répondent alors, en une unité qui est porteuse de sens pour toute l’humanité » (p. 22-23)

Acheter le livre
 

Copyright © 2014 Les Lumières d’Orient, All rights reserved.

 

Consultez également nos précédentes Newsletter :
 
Le rêve et ses interprétations en Islam - Pierre Lory
Comment parler des arts de l’islam aux enfants - Rosène Declémenti
Un éblouissement sans fin - Eric Geoffroy
Pour les musulmans - Edwy Plenel
L’islam, un ennemi idéal - John R. Bowen
La Palestine expliquée à tout le monde - Elias Sanbar
Lire et comprendre le Coran - Abû Hâmid al-Ghazâlî


 
Partagez cette newsletter par email et sur les réseaux sociaux :
Forward
Facebook
Twitter
LinkedIn