L'Islam et la fonction de René Guénon

Vâlsan, Michel, éd Science Sacrée, 340 pages, Relié, Août 2016

Vâlsan, Michel

Parlant d'Ibn Arabî (560/1165-638/1240), qualifié en l'occurrence de « "revivificateur" par excellence de la voie initiatique et indirectement de la tradition islamique dans son ensemble, au VIIe siècle de l'Hégire », Michel Vâlsan précisa qu' "il y a entre l'enseignement de René Guénon et le sien plus qu'une simple concordance naturelle entres métaphysiciens véritables...".

En savoir plus

9782915059113

Disponibilité : en stock

Attention : dernières pièces disponibles !

25,00 €

Rating: 3.6/5 (10 votes cast)

L'Islam et la fonction de René Guénon regroupe les écrits de Michel Vâlsan parus dans la revue Études Traditionnelles ayant trait à la fonction de René Guénon en rapport avec l’Islam. Le présent volume est une réédition augmentée et corrigée du recueil publié en 1984 par les Éditions de l’Œuvre.
Parlant d'Ibn Arabî (560/1165-638/1240), qualifié en l'occurrence de « "revivificateur" par excellence de la voie initiatique et indirectement de la tradition islamique dans son ensemble, au VIIe siècle de l'Hégire », Michel Vâlsan précisa qu' « il y a entre l'enseignement de René Guénon et le sien plus qu'une simple concordance naturelle entre des métaphysiciens véritables. Il y a là encore une relation d'un ordre plus subtil et plus direct du fait que René Guénon a reçu son initiation islamique de la part d'un maître qui lui-même était nourri à l'intellectualité et à l'esprit universel du Cheikh al-Akbar : il s'agit du Cheikh égyptien Elîsh el-Kebîr. C'est le personnage auquel René Guénon dédiait en 1931, son Symbolisme de la Croix... »
  • Auteur(s) Vâlsan, Michel
  • Editeur Science Sacrée
  • Date de parution Août 2016
  • Collection Calame
  • Hauteur (mm) 236
  • Largeur (mm) 145
  • Epaisseur (mm) 33
  • Poids (g) 900
  • Format Relié
  • Format bis Couverture cartonnée
  • Langue Français
  • Pages 340

Diplomate roumain, il s’établit à Paris à la fin des années 30. Sa relation suivie avec René Guénon le conduit à Frithjof Schuon (Cheikh ‘Isâ Nûr al-Dîn) auprès duquel il entre en islam et se fait rattacher au Soufisme, sous le nom de Mustafâ ‘Abd al-‘Azîz. En sa qualité de traducteur des écrits d’Ibn ‘Arabî, il devient un contributeur éminent des Études traditionnelles, revue fondée sur l’œuvre de René Guénon. À partir de 1961 jusqu’à son décès en 1974, il assure la direction de la revue. Un recueil de ses principaux articles a été publié sous l’intitulé L’Islam et la fonction de René Guénon (Éditions de l’Œuvre, Paris, 1984).

Du même auteur

Voir plus

Voir plus

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

L'Islam et la fonction de René Guénon

L'Islam et la fonction de René Guénon

Parlant d'Ibn Arabî (560/1165-638/1240), qualifié en l'occurrence de « "revivificateur" par excellence de la voie initiatique et indirectement de la tradition islamique dans son ensemble, au VIIe siècle de l'Hégire », Michel Vâlsan précisa qu' "il y a entre l'enseignement de René Guénon et le sien plus qu'une simple concordance naturelle entres métaphysiciens véritables...".

Donner votre avis