Maroc. Les Palais et Jardins Royaux Zoom

Maroc. Les Palais et Jardins Royaux

Métalsi, Mohamed, éd Imprimerie Nationale, 162 pages, Relié, Octobre 2004

Métalsi, Mohamed

Le titre invite à la rêverie, surtout lorsqu'on parle d'une contrée au climat relativement aride. Ériger de beaux édifices et tenter de faire reculer le désert dans ce pays est le défi permanent de l'homme : creuser des puits, faire jaillir de l'eau, aménager des canaux et des ruisseaux, pour, enfin, créer des jardins, univers fertiles et luxuriants...

En savoir plus

9782743305178

Disponibilité : en stock

Attention : dernières pièces disponibles !

30,00 €

Rating: 2.4/5 (12 votes cast)

Les palais et jardins royaux du Maroc, le titre invite à la rêverie, surtout lorsqu'on parle d'une contrée au climat relativement aride. Ériger de beaux édifices et tenter de faire reculer le désert dans ce pays est le défi permanent de l'homme : creuser des puits, faire jaillir de l'eau, aménager des canaux et des ruisseaux, pour, enfin, créer des jardins, univers fertiles et luxuriants... Comment l'art des jardins a-t-il pu naître et se développer dans de telles Conditions ? Tout d'abord grâce au pouvoir monarchique qui régna sans discontinuer pendant plus de mille ans, assurant par la maîtrise politique et technique de l'eau, le développement de ces résidences royales aux jardins merveilleux, tant chantés par les lettrés musulmans. De ce point de vue, les sites de Fès, Marrakech, Rabat et Meknès, capitales d'empire, furent remarquablement choisis. Véritables cités hydrauliques, ces quatre villes et leurs palais étaient dotés de différentes techniques d'adduction d'eau. Ensuite, l'héritage spirituel, empreint d'images du paradis tel que promis aux fidèles, incita les musulmans à créer et à multiplier les jardins terrestres supposés imiter, certes de façon toujours imparfaite, le jardin d'Éden. Enfin, les apports culturels d'Orient suscitèrent une floraison d'œuvres majestueuses que le Maroc musulman réalisa admirablement, dans le cadre d'une civilisation hispano-mauresque brillante dont il est encore le principal héritier. Ce livre explore les jardins royaux du Maroc selon un cheminement à la fois généalogique, patrimonial et esthétique. De l'agdâl, grand jardin planté aux bassins immenses où se reflètent les pavillons exquis destinés aux plaisirs des princes, aux riyâd, jardins intérieurs aux jets d'eau rafraîchissants, toute une combinaison hiérarchisée d'espaces verdoyants se compose harmonieusement, selon une logique de structuration de l'architecture des palais royaux marocains : extérieur/intérieur et privé/public. Au confluent de 1'Espagne mauresque et de l'Orient arabe, une riche tradition artistique s'y est développée ; palais et jardins témoignent donc d'une virtuosité exceptionnelle et d'un savoir-faire remarquable. Cet ouvrage en restitue la beauté et la magnificence.

  • Auteur(s) Métalsi, Mohamed
  • Editeur Imprimerie Nationale
  • Date de parution Octobre 2004
  • Hauteur (mm) 320
  • Largeur (mm) 250
  • Epaisseur (mm) 25
  • Poids (g) 1850
  • Format Relié
  • Format bis Couverture cartonnée
  • Langue Français
  • Pages 162
  • Illustrations/Photos Leroux, Jean-Baptiste

Mohamed Métalsi, urbaniste et docteur en esthétique, est actuellement directeur des actions culturelles à l'IMA. Depuis 1985, il participe à la création d'événements culturels et artistiques en France, en Europe et dans le monde arabe. Il a publié plusieurs livres en France : Les villes impériales du Maroc, Bayard, 1999 ; Fès, la ville essentielle, ACR, 2003. Il a collaboré à plusieurs ouvrages avec la rédaction d'articles scientifiques sur l'architecture, l'urbanisme, l'art des jardins en Islam, les arts traditionnels, les arts plastiques et la musique. Notamment : Civilisation marocaine, Actes Sud/Sindbad, 1996 ; Tanger, cité de rêve, Paris-Méditerranée, 2002 ; Maroc, magie des lieux : l'art de la ville et de la maison, Paris, IMA, 1999 ; Pensar la Alhambra, Anthropos, 2001.

Du même auteur

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Maroc. Les Palais et Jardins Royaux

Maroc. Les Palais et Jardins Royaux

Le titre invite à la rêverie, surtout lorsqu'on parle d'une contrée au climat relativement aride. Ériger de beaux édifices et tenter de faire reculer le désert dans ce pays est le défi permanent de l'homme : creuser des puits, faire jaillir de l'eau, aménager des canaux et des ruisseaux, pour, enfin, créer des jardins, univers fertiles et luxuriants...

Donner votre avis