D'Alverny, André

LE PÈRE ANDRÉ D'ALVERNY est né le 11 avril 1907. Sa licence ès lettres terminée, il commença son long contact avec le monde arabe en 1929 à Bikfaya (Liban) où il passa quatre ans à étudier l'arabe et entreprit ses premières expériences pédagogiques dans cette langue. Ses études philosophiques et théologiques terminées à Lyon (Fourvière), où il prépara une étude sur La prière dans le Coran, il rejoignit le Liban en 1945 après trois années passées en Tunisie. Il se livra alors, en autres tâches, à l'organisation du Centre Religieux d'Études Arabes (C.R.E.A.) de Bikfaya, qu'il avait fondé à son retour en Orient, et au travail pédagogique en arabe auprès de la jeunesse libanaise. C'est de cette double expérience, vécue durant vingt années, que naquit le Cours de langue arabe, ses études dialectales et plusieurs articles sur les problèmes du monde arabe et musulman. Quand il acheva brutalement à l'Université Saint-Joseph, le 14 décembre 1965 cette vie tout donnée à l'éducation et à la pédagogie de l'arabe, ses activités se partageaient entre l'enseignement à l'Institut de Lettres Orientales de Beyrouth, la mise au point d'une méthode de traduction pour bilingues arabe-français et la pré- parution d'une thèse sur le grand traducteur melkite du Xe siècle, Qosta ibn Louqa.