Barry, Michael

Barry, Michael

Michael Barry est né à New York en 1948. Après avoir longtemps vécu en France et en Afghanistan, il enseigne actuellement à l'université de Princeton aux Etats-Unis. Chercheur en langues et civilisations musulmanes (il est l'auteur de Faïences d'azur, éd. de l'Imprimerie Nationale, Prix du livre d'Histoire de l'art de l'Académie française 1997, d'une traduction en vers libres du Pavillon des sept princesses du poète persan médiéval Nezâmî de Gandjeh, éd. Gallimard 2000, et de nombreux travaux consacrés au monde ibérique du XVe siècle), il a été observateur pour la Fédération internationale des droits de l'Homme de 1979 à 1985, coordinateur des missions de Médecins du Monde jusqu'en 1994, consultant des Nations Unies entre 1989 et 1991, enfin, envoyé spécial de Bernard Kouchner à Kaboul pour les dernières opérations humanitaires à la veille de la conquête de la ville par les Talibans. Son ouvrage de référence sur l'Afghanistan Le royaume de l'insolence (éd. Flammarion), a été réédité à trois reprises (1984, 1989, 2002) et son dernier livre Massoud, paru en 2002 aux éd. Louis Audibert a été couronné par le Prix Femina essais. Stuart Cary Welch, ancien conservateur des Musées de l'université de Harvard aux Etats-Unis, est le spécialiste américain qui a sans doute le plus contribué, au cours du XXe siècle, à classer les styles, à dégager de leur anonymat, et enfin à identifier par leur nom les maîtres spécifiques de l'ensemble des “miniatures persanes” connues. Michael Barry, qui fut l'un de ses plus proches disciples avant d'étudier en profondeur les littératures et philosophies du XVe siècle en Islam, a choisi de poursuivre ici l'œuvre de Stuart Cary Welch en termes d'iconographie et de symbolisme.