Gîlî, 'Abd al-Karîm al-

Né en 1336, mort en 1428, ‘Abd al-Karîm al-Gîlî était un maître spirituel de la région de l'actuel Iraq. Peu d'éléments biographiques le concernant ont été conservés, mais les historiens notent qu'il voyagea et vécut en Inde et au Yémen entre 1393 et 1403. Descendant du maître ‘Abd al-Qadîr al Jilanî (1077-1166), le fondateur éponyme de la tarîqa Qâdiriyya, il est connu pour être un héritier spirituel important du saint andalou Ibn ‘Arabî. Auteur d'une trentaine d'ouvrages, dont un commentaire des Futuhât al-Makkiyya d’Ibn ‘Arabî, son livre le plus connu est son Al-Insân al-kâmil fī al-ma’rifa (traduit sous le titre De l'Homme Universel par Titus Burckhardt, éd. Dervy) dans lequel il expose la doctrine akbarienne de l'Homme universel.