Al-Ya'qûbî, Ibrahîm

Al-Ya'qûbî, Ibrahîm

Sheikh Ibrâhîm, fils d’Ismâ`îl, fils de Muhammad As-Siddîq, fils de Muhammad Al-Hasan Al-Ya`qûbî Al-Hasanî, plus communément appelé Ibrâhîm Al-Ya`qûbî, fut un grand savant et soufi du XXe siècle, de nationalité syrienne mais d’origine algérienne.

Sheikh Ibrâhîm Al-Ya`qûbî était spécialisé dans de nombreuses disciplines islamiques, et maîtrisait aussi bien l’école de jurisprudence hanafite que celle malékite, qu’il enseignait d’ailleurs toutes deux.

Ses cours de fondements de la religion étaient dignes d’un érudit, en raison de sa connaissance étendue des principes et des arguments qui sous-tendent les différentes écoles juridiques. De même en était-il de ses cours d’arabe à travers lesquels se manifestaient ses qualités d’homme de lettres. Il enseignait en outre la logique et la philosophie, disciplines islamiques dans lesquelles il était également très compétent.

Ascète confirmé, il invoquait Dieu de façon permanente et s’adonnait régulièrement à des retraites spirituelles. Il guidait et éduquait ceux qui l’entouraient par son comportement général et par ses actes. Pour lui, le vrai soufisme ne consistait pas à répéter des mots vides de sens ni à réciter de creuses litanies. Il disait au contraire : « Le soufisme est la mise en pratique du savoir religieux ; le soufisme est l’éthique. Quiconque nous surpasse par son éthique, nous surpasse par son soufisme. »