Ibn Ishâq, Muhammad

Ibn Ishâq est né aux environs de 704 à Médine. Il était le petit-fils de Khyâr un esclave fait captif au cours d’une des campagnes de Khalid ibn al-Walid, puis affranchi après s’être converti à l’islam. Cela fait de lui un mawâli. Le point de départ du travail d'historien d’Ibn Ishâq viendrait des récits que lui aurait faits son père (et son grand-père). Il était devenu un expert à propos des campagnes de Muhammad.

Après le père de Ibn ishaq, qui fut son premier maître, ses autres maîtres en hadiths (traditions du Prophète), selon Abdurrahmân Badawî, sont au nombre de vingt.

Il fréquente Qays b. Mâlik (le fondateur du système Malakite en fiqh (jurisprudence islamique), Sa'îd al-Musayyab (éminent successeur), Sâlim b. Abd Allah b. Umar, Abân b. Uthmân.

Vers 734 il va à Alexandrie en Égypte pour y suivre les cours de Yazid ibn Abu Habib.

Vers 749, Ibn Ishâq retourne à Médine au milieu des savants de la ville. Après la prise du pouvoir par les Abbassides, il part s’établir à Bagdad sous la pression de certains médinois, en particulier de Mâlik ibn Anas qui lui reprochaient d’être partisan du libre arbitre.

Ibn Ishâq est mort à Bagdad vers 767.