Al-Hanbalî, Ibn Rajab

L'imam Ibn Rajab est né à Bagdad en 1335 (736H). Son grand-père était un érudit musulman axé sur le hadith. Son père, également né à Bagdad, a étudié auprès de plusieurs chercheurs. À l'âge de cinq ans, la famille d'Ibn Rajab a déménagé à Damas, puis s'est rendue à Jérusalem où il a étudié sous al-Alla'i, puis de retour à Bagdad et de là à La Mecque. Pendant son séjour à La Mecque, son père lui a également proposé d'étudier l'islam. Il a ensuite voyagé en Egypte avant de retourner à Damas, où il a enseigné à ses élèves. Il a également étudié avec Ibn Qayyim al-Jawziyyah jusqu'à la mort d'Ibn Qayyim.

Le commentaire d'Ibn Rajab sur les quarante hadiths de Nawawi (Jami 'al-Ulum wa al-Hikam) est le plus important et est généralement considéré comme le meilleur commentaire disponible. Vers la fin de sa vie, Ibn Rajab a commencé à écrire un commentaire sur Sahih Bukhari, mais n’a atteint le chapitre sur les prières funéraires qu’avant sa mort. Il avait nommé son œuvre Fath al-Bari et ce qu'il a écrit a été publié par Dar Ibn al-Jawzi en sept volumes. Cela représente moins d'un sixième de Sahih Bukhari. Vingt ans après la mort d'Ibn Rajab, Ibn Hajar al-Asqalani commença son commentaire sur Sahih Bukhari et donna à son œuvre le même titre en l'honneur d'Ibn Rajab.