Hamidullah, Muhammad

Erudit, intellectuel, humble serviteur de Dieu et chercheur infatigable, le Docteur Hamidullah (1908-2002) a sans aucun doute marqué l’Islam de France du 20ème siècle. Homme de résistance, apatride, il choisit de s’exiler en Europe, plus particulièrement à Paris, après la partition de l’Inde en 1948 et la dissolution de sa ville natale Hyderabad. Le Dr Hamidullah œuvrera dès lors toute sa vie pour un rayonnement culturel de l’Islam en Occident. Diplômé en droit musulman international à l’université Ousmania de Hyderabad et docteur en philosophie en 1932 à l’université de Bonn, il présente une seconde thèse en 1935 à la Sorbonne (en lettres) sur « La diplomatie au temps du Prophète et des premiers califes ». Dans son cursus universitaire, il croise le chemin d’éminents intellectuels tel que Henri Laoust et Louis Massignon. Ses recherches l’amènent à beaucoup voyager (Sanaa, Médine, La Mecque, Beyrouth, etc.) et à se passionner pour le monde des manuscrits à partir desquels il publie quelques écrits dont : « Six originaux des lettres diplomatiques du Prophète de l’Islam » (publié en 1986) et « Sahîfa Hammâm b. Munabbih » (publié en 1979). Professeur au CNRS, au Collège de France et à l’université d’Istanbul, il est reconnu par ses pairs comme le premier chercheur musulman à égaler voire surpasser les travaux orientalistes du 20ème siècle. Auteur d’une quarantaine d’ouvrages et de plus de 2000 articles au CNRS (traduits dans une vingtaine de langues), notre auteur est le premier musulman à produire en langue française une traduction du Coran (publiée en 1959). Le Dr Hamidullah est aussi un homme de terrain car il fonde le centre islamique de Genève en compagnie de Saïd Ramadan ainsi que le premier centre islamique français en 1952. En 1978, il participe aussi à la création de la célèbre mosquée « al-da‘wa » se trouvant à Stalingrad (Paris).